Marc Chevalier

Marc Chevalier, 64 ans. Aprés un riche parcours de vie. Je me dédie avec intégrité et bienveillance à la transmission du Hatha Yoga tout en contribuant à l’évolution transformative de la personne. Mes premieres fondations de mon exploration yogique; je les ai vécues avec Hervé Blondon de l école Satyam de Montréal et de François Raoult. Satyam signifiant, Vérité et authencité. Telle est l’essence de la transmission de l’enseignement et de la pratique.

Certifié et affilié à Yoga Alliance Int. et à la FFY.
Pratique depuis 13 ans , enseigne depuis 9 ans. Certifié Hatha Yoga . Je transmets un yoga « du quotidien »; par la préparation tonique du corps et par les mouvements justes, dans la lignée de BKS. IYENGAR. Discipline envers soi même, constance et ressenti, sont les fondations et fondamentaux.

Certifié Rolfing® (manipulation des fascias), voir lien ici., Membre de l’association Europeenne et française de Rolfing®. Je contribue à la libération du corps de la personne; permettant une création d’espace, une évolution du mouvement en toute en fluidité et une verticalité d’aplomb de la posture et de son corps.

C’est la pratique assidue, consciente, du mouvement et du HathaYoga qui enseigne à l’élève ! L’élève pratiquant devient son propre Gourou, pour employer un terme à la mode, rien que lui ! Uniquement par une pratique assidue et consciente, vient l’évolution dans le quotidien.

Quelques témoignages

« Mes premiers pas de yoga relevaient plus de l’activité qui fait du bien mais pour laquelle il faut se forcer.. sinon on y va pas. Passés les 6 premiers mois, c’est le déclic, le corps tout entier réclame à présent ses postures quotidiennes, j’ai su alors que je n’aurais plus le choix, comme une évidence, un appel irrésistible tant la transformation est profonde. »

Matthieu T – Coye

J’ai découvert le yoga à l’âge de 66 ans sur les conseils d une amie.
Je me suis inscrite aux cours de Marc Chevalier, qui, dès la première séance a pris en compte mes difficultés.
Je connaissais mal cette discipline mais j’avais lu quelques témoignages qui insistaient sur la «renaissance»qu’elle procurait.
Voilà plus d ‘un an que je la pratique à raison de 3 cours par semaine et quelques exercices quotidiens faits à la maison qui sont indispensables pour continuer et maintenir la relation avec son corps.
Porteuse d une scoliose évolutive, je souffrais du dos, des épaules et des jambes .Je me tassais (perte de 18cm en 40ans).je ne ressentais plus mon dos tendu par la douleur, j’étais raide et me fatiguais très rapidement.

Depuis quelques mois, ma vie a changé .Petit à petit j ai pu faire des mouvements que je ne faisais plus, je suis plus souple, je ressens mon corps.
Mon corps se transforme (les étirements certes sont difficiles mais très efficaces !).Je me sens plus détendue. Mon dos me fait moins souffrir et est moins tendu. Je n ai plus cette sensation d‘avoir un bloc de béton qui me porte.

Le yoga n ‘est pas une pratique à faire en dilettante. Ce sont des efforts de tous les jours mais par ce travail assidu et régulier, je suis largement encouragée par l’obtention d’un dynamisme intérieur et un bien être physique.

Le yoga, oui, mais pas avec n ‘importe qui !!

Simone P. Coye la Forêt
J’avais fait deux séances de yoga dans une ville voisine il y a une dizaine d’années…très déçues et bien décidée à ne pas recommencer, vu que j’avais trouvé ça franchement barbant, trop « mou », trop « nian nian » et pas du tout adapté à ma nature énergique (ancienne gymnaste), bref je n’y avais pas trouvé mon compte!
Et puis j’ai rencontré Marc, qui m’a persuadé de faire un essai. Cet homme était tellement passionné que je me doutais qu’il avait forcément quelque chose à m’apprendre… et cette première séance a été une révélation ! Ce yoga c’est tout sauf ce que je croyais… Ça m’aide à canaliser mon énergie, me permet de rester souple, c’est un yoga dynamique et surtout je ne saurai plus faire sans !
Depuis maintenant plus de 2 ans je pratique régulièrement (presque tous les jours) et j’envisage à court terme de passer une certification pour devenir professeur  » dans une prochaine vie » !
Sylvie T. Coye